Partagez cet article :
FacebookEmailPrint

Conserver ses capacités cérébrales par le port d’aides auditives





De nos jours l’espérance de vie ne fait qu’accroître chaque année. De ce fait la population vieillissante développe de plus en plus de troubles cognitifs. Face à un tel problème de société et de dépendance de la part des seniors, plusieurs laboratoires de recherches étudient le sujet.



Etude et recherche





Une récente étude réalisée sur plus de 25 000 personnes âgées de plus de 50 ans montre l’importance de l’appareillage auditif.

Cette recherche menée par l’université d’Exeter et le King’s College de Londres cible les personnes malentendantes. Deux groupes de personnes sont ainsi formés, le premier constitué de malentendants équipés d’aides auditives et le second sans solution auditive.

Ensuite, des tests de capacités cognitives ont été réalisés sur deux ans consécutifs pour évaluer l’évolution des troubles cognitifs des sujets. Les résultats montrent une significative réduction du développement des pertes cognitives chez les personnes  appareillés.

Le professeur Corbett rapporte qu’il s’agit de la plus grande étude actuelle qui lie trouble cognitif et perte auditive. Ces résultats montrent l’importance de l’appareillage chez les personnes malentendantes et vieillissantes. De plus, les chercheurs suggèrent que le port d’aides auditives protège le cerveau.

Ainsi, cette étude explique qu’afin de vivre le plus tard possible en bonne santé, l’appareillage auditif est une réelle nécessité. Aussi, dans un autre article nous avions vu l’importance de l’audition dans la conservation de la mémoire et des capacités cognitives.

Les solutions





Cependant la Commission Lancet concernant la prévention des soins relatifs à l’apparition de la démence explique que seulement 17% des malentendants portent des aides auditives. Face à ce faible pourcentage, le travail est encore long pour sensibiliser la population vieillissante au port d’équipement auditif.

Enfin, la perte auditive est donc un facteur important de troubles cognitifs. Le professeur Ballard de l’université de médecine de d’Exeter explique que ces travaux ne sont que le début d’un long travail sur le déclin cognitif. Et que de nombreuses études sont en élaboration pour approfondir les différents facteurs de démences précoces.

Que faire ?





A partir de 60 ans le corps médical recommande de réaliser au moins une fois tous les deux ans un bilan auditif.

En effet, plus un déficit auditif est pris en charge tôt meilleure est l’adaptation. De plus, le port d’aide auditive ralentit à la fois l’évolution de la perte auditive et le déclin cognitif.

Enfin, n’oubliez pas que vos audioprothésistes Meilleur Audio vous proposent de réaliser gratuitement tout au long de l’année des bilans auditifs gratuits.

Et il vous est possible de bénéficier d’un essai sans engagement d’aides auditives. Alors n’hésitez plus et contactez nous au 01.87.37.49.94 pour prendre rendez-vous ou cliquez ici.

Nous contacter

Vous avez une question sur notre offre d'appareils auditifs ou nos services ?
N'hésitez pas à nous écrire !

Quelle est votre demande ?