Partagez cet article :
FacebookEmailPrint

Les pertes auditives

Dans la plus part des cas, une perte auditive est locale, elle ne touche que certaines fréquences du spectre auditif.

La gêne principale est donc d’entendre sans comprendre ce que l’on nous dit car la parole manque de détails.

Il se peut que l’on ne puisse entendre certains sons à caractère aigu ou grave comme le clignotant de voiture ou bien le froissement de sa main sur son manteau.

Ces pertes auditives peuvent être accompagnées d’acouphènes (présence d’un son généré par le système auditif) et/ou d’une hyperacousie (sensibilité aux sons forts).

Il existe plusieurs types de pertes auditives.

Les pertes auditives de transmission

Ce type de perte auditive est dû au mauvais fonctionnement de l’oreille externe ou/et moyenne. Il correspond à un défaut de réception ou d’amplification des sons captés par l’oreille.
Généralement ce type de perte auditive touche majoritairement les fréquences graves.
Ces pertes auditives peuvent être le résultat de pathologies ou choc traumatique.
Souvent des thérapies médicamenteuses ou chirurgicales peuvent atténuer ce type de surdité.
L’appareillage auditif est souvent proposé pour compenser le défaut auditif.
Ce type de surdité reste assez rare et touche moins de 10% de la population malentendante.

Les surdités de perception

Ce type de surdité est le plus répandu.
Les surdités de perception correspondent à un mauvais fonctionnement de l’oreille interne.
Les cellules ciliées (cellules composant l’oreille interne) dégénèrent avec le temps.
Ces cellules ne peuvent se régénérer ce qui provoque une perte auditive permanente.
La dégénérescence de ces cellules peut être due à plusieurs facteurs dont le vieillissement, l’exposition répétée à des sons forts, des chocs sonores de très haute intensité,…
Une prédisposition génétique peut aussi être la cause de perte de perception précoce.
Dans la plus part des cas, les surdités de perceptions sont liées au vieillissement c’est ce que l’on appelle la « presbyacousie« .
Cette forme de surdité est caractérisée par une perte importante de l’audition sur les fréquences aiguës.
Aucune thérapie médicamenteuse ou chirurgicale n’existe actuellement pour ce type de surdité.
Seul l’appareillage auditif permet de redonner artificiellement des sensations auditives proches d’une personne normo entendante.

Les surdités mixtes

Les surdités mixtes sont le résultat de l’association de surdité de perception et de transmission.
Il s’agit généralement d’une surdité de transmission à laquelle est associée une presbyacousie.
Ce type de surdité se manifeste par une perte générale de l’audition sur toutes les fréquences. Le patient n’entend pas son entourage lorsqu’il parle trop bas.

Actuellement l’appareillage reste la solution la plus adapté à tout type de surdité. Il permet sans effet secondaire de redonner de nouvelles sensations auditives.

Pour plus d’informations sur les aides auditives, cliquez ici.