Partagez cet article :
FacebookEmailPrint

Pourquoi faire tester son audition ?





Réaliser un bilan auditif est un test indispensable pour prendre soin de sa santé auditive. En effet, l’audition est un sens précieux qui, dans la plupart des cas lorsqu’il est endommagé, ne se régénère pas.

Toutefois, « passer un examen auditif : audiogramme » rime souvent avec « porter un appareil auditif ». C’est pour cela que l’on est souvent retissant à réaliser ces tests. Cependant, si vous avez un doute sur vos capacités auditives, il ne faut pas hésiter à mesurer son audition.

En effet les médecins ORL considèrent 7 millions de personnes atteintes par un trouble de l’audition en France, soit environ 11.2% de la population. La plupart sont non diagnostiqués, ainsi les médecins recommandent de réaliser un bilan auditif pour prévenir les troubles auditifs. D’autant plus qu’ils sont parfois liés à des antécédents ORL, familiaux ou autres pathologies.

En France, un dépistage de l’audition est effectué à la naissance. Tous les nouveaux nés bénéficient d’un test à la maternité. Cependant il est nécessaire de faire contrôler son ouïe car la perte auditive est souvent progressive et n’est pas toujours reconnue à temps.

Aussi, les dernières études ont prouvé que la perte auditive non traitée peut entraîner un déclin cognitif plus rapide et ainsi favoriser certaines maladies comme l’Alzheimer. On note qu’il y a un cas de démence sur trois causé par une perte auditive.

D’autre part, l’audition ne dépend pas que de l’oreille, mais aussi de nos capacités cérébrales. Il y a une multi-activation du cerveau lorsqu’on entend un mot simple. Et l’audition stimule plusieurs aires cérébrales, pas seulement l’aire auditive comme on pourrait le penser. Ainsi, une perte auditive demande plus de concentration pour entendre, parce que  la charge cognitive augmente au moment du traitement des données, fatiguant le cerveau et réduisant l’attention et les ressources cognitives disponibles pour d’autres activités.





C’est pourquoi, tout comme un examen de la vue, il est important de contrôler son audition auprès d’un spécialiste. Il faut se poser sur le sujet, car lorsqu’il est question d’audition, les indicateurs les plus évidents arrivent généralement trop tard.



Quand réaliser un test auditif ?





Tester régulièrement son audition quand on a l’impression de moins bien entendre permet de prendre en charge rapidement la perte auditive. Dans le cas contraire, les conséquences de la surdité s’installent durablement en impactant directement la santé et la qualité de vie : isolement, conflits relationnels, déclin cognitif



Les premiers signes de perte auditive :



  • Vous avez du mal à comprendre votre entourage et faites souvent répéter.
  • Vous pensez que les autres n’articulent pas assez.
  • Les conversations téléphoniques sont difficiles.
  • Vous êtes rapidement fatigué après une réunion.
  • Vous augmentez le son de la télévision.
  • Vous ne parvenez pas à discuter dans un milieu bruyant.

Aussi, l’entourage est souvent le premier au courant des troubles auditifs. Par exemple ils se rendent comptent si vous ne réagissez pas lorsqu’on vous appelle d’une pièce à côté. Une réflexion de leur part doit vous amener à contrôler votre audition.

Enfin, même si vous ne faites pas partis des patients des cas précédents, il est important de vérifier son ouïe régulièrement. On conseille de tester l’audition tous les 10 ans puis tous les 5 ans après 50 ans. Et tous les ans à partir de 60 ans car on estime qu’une personne sur deux a une perte auditive à 65 ans.





Les facteurs de perte auditive



  • Antécédents familiaux 

Il est important de suivre son audition si quelqu’un de votre famille est malentendant. En effet, une partie des surdités sont d’origine génétique. Dans la plus part des cas le facteur héréditaire est représenté par une fragilité des cellules auditives de l’oreille interne. De ce fait, il est vivement conseillé de porter quand cela est nécessaire des protections auditives et de favoriser les moments de silence.

  • Otites à répétition

Les otites moyennes sont très fréquentes chez les enfants. En France une personne sur deux a déjà eu une otite moyenne. Ce type d’otite est représenté par la présence de liquide dans l’oreille moyenne. Cet encombrement peut abîmer les osselets qui communiquent le son à l’oreille inter. Aussi, le tympan se durcit car les otites à répétition peuvent percer le tympan, et de par sa cicatrisation il se durcit. Ce qui implique une mauvaise transmission du son.

  • Travailler en milieu bruyant

En France, un employeur doit proposer une protection auditive si le bruit est supérieur à 85 décibels. En effet, les traumatismes sonores constituent le premier facteur de perte auditive précoce. Dans ce cas les sons forts vont détériorer les cellules auditives qui ne peuvent se régénérer. Heureusement, les audioprothésistes vous proposeront un large choix de protections auditives qui pourront répondre à vos attentes.

  • Ecouter de la musique

Le risque d’écouter trop de musique est de « fatiguer » l’ouïe et d’accélérer le vieillissement de l’oreille. Les médecins évaluent ce vieillissement de 10 ans pour les gros utilisateurs. Tout comme le reste de notre corps, les oreilles ont besoin de repos. Les médecins ORL recommandent 20 minutes de silence à chaque heure d’écoute.

  • La prise de certains médicaments

De nombreux médicaments sont « ototoxiques », c’est-à-dire toxique pour notre audition. C’est le cas de certains antibiotiques, anti-inflammatoires, … Si vous remarquez une baisse de votre audition, la première chose à contrôler et de faire vérifier l’ototoxicité de vos traitements.

 

Tester son audition : l’audiogramme





Pour effectuer un bilan auditif complet de votre audition, un professionnel de santé réalisera différents tests : audiométrie tonale et audiométrie vocale.

L’audiogramme tonal réalisé par un médecin ORL ou audioprothésiste indique le volume sonore à partir duquel vous entendez pour des fréquences clefs. Ainsi il permet d’indiquer le pourcentage de perte auditive. Et il peut être complété par plusieurs autres examens : conduction osseuse, tympanométrie, PEA etc… Ces tests complémentaires permettent au professionnel de santé d’identifier l’origine de la perte auditive.

Aussi, l’audition est testée par rapport à une moyenne, ainsi on peut avoir l’impression de moins bien entendre tout en restant dans une « audition normale ». En effet, entre 0 et 20 décibels de perte sur les fréquences de la parole, l’audition est dite normale.

D’autre part, l’audiogramme vocal permet de mesurer les capacités d’intégration d’une personne malentendante. Le médecin fait répéter des mots au patient à des intensités différentes, ce qui permet d’évaluer ses performances de compréhension de mots. L’audiométrie vocale permet d’évaluer le potentiel résultat prothétique (l’efficacité de l’appareillage auditif).

Ainsi, en prenant compte de votre gêne et de vos examens effectués le médecin ORL jugera s’il est nécessaire de prescrire un appareillage auditif.

Appareillage précoce





Ensuite, le malentendant doit être encouragé à s’équiper d’appareils auditifs le plus vite possible. Car il y a une rééducation auditive à effectuer. En effet l’absence de stimulations auditives entraine progressivement une baisse de capacités de compréhension.

Plus la période est longue plus il sera difficile de rééduquer l’oreille et de s’acclimater aux appareils auditifs. En effet, la faculté de compréhension dépend directement de notre ouïe mais aussi de nos capacités cérébrales. Et dans le cas d’un malentendant qui tarde à se faire équiper, les aires auditives ont tendance à s’atrophier (diminuer en taille). Ceci limitera l’analyse des sons et donc la compréhension même en étant appareillé.

Encore aujourd’hui, Il est étonnant de constater qu’il y a seulement 20% des malentendants équipés d’appareils auditifs.

En somme, entendre et comprendre à nouveau permet de sortir le malentendant de son isolement. Aussi, cela permet de prévenir un grand nombre de maladies. Porter des appareils auditifs doit être considéré comme un moyen de retrouver son autonomie, ses habitudes, ses relations sociales sans gêne.

De plus, les aides auditives ont évolué, elles sont de plus en plus performantes. Les appareils auditifs peuvent combler vos besoins et vous faire sortir d’une situation de repli.

N’hésitez donc pas à faire tester votre audition avant qu’il ne soit déjà tard. Les audioprothésistes de chez Meilleur Audio sauront être à l’écoute de vos besoins et pourront satisfaire vos demandes en proposant un bilan auditif gratuit dans notre laboratoire auditif.

Vous pouvez dès à présent prendre rendez-vous par téléphone au 01.87.37.49.94 ou demander des informations via notre formulaire de contact.





Nous contacter

Vous avez une question sur notre offre d'appareils auditifs ou nos services ?
N'hésitez pas à nous écrire !

Quelle est votre demande ?