Partagez cet article :
FacebookEmailPrint

Les otites, un facteur de perte auditive.





Très fréquentes chez l’enfant, l’otite est une inflammation ou infection courante de l’oreille. D’apparence bénigne, l‘absence de soin peut amener à une surdité.

Il existe différents types d’otites : externes, moyennes ou internes.



Les otites externes





Sauter dans la piscine, aller à la mer… Toutes les occasions sont bonnes pour faire trempette. Cependant, il faut faire attention car l’eau dans vos oreilles est un facteur important d’apparitions d’otites.

Dans les eaux peu fréquentées comme l’océan, les bactéries se font rares. Or, les eaux immobiles ou très fréquentées par les baigneurs créent les conditions idéales d’une macération microbienne.

Les otites externes sont déclenchées par des bactéries qui s’introduisent dans le conduit auditif.

Plus précisément, l’otite externe apparait chez des personnes se nettoyant quotidiennement les oreilles ou encore qui se baignent de façon régulière. L’absence de cérumen dans l’oreille et l’augmentation de l’humidité entrainent un manque de protection contre les bactéries.

En effet, les mécanismes de défense locaux sont alors endommagés et la peau commence à se perméabiliser laissant entrer les bactéries plus facilement.

Conséquence, il y a inflammation, rougeur et douleur dans l’oreille externe de l’individu.

Les otites externes présentent  20 à 35% des consultations d’urgence ORL. Elles touchent annuellement quatre personnes sur 1000. Plus précisément, 10% de la population mondiale sera confronté à au  moins un épisode d’otite externe durant sa vie.

De plus, la douleur peut s’aggraver avec le temps et différents symptômes apparaissent : sécrétion dans l’oreille, douleur aigue dès qu’on touche l’oreille…

Lorsque ce type d’otite apparait, il est important de consulter rapidement votre médecin traitant pour qu’il vous prescrive des antibiotiques. Les plus fréquents sont les gouttes, par voie local. Et les traitements qui sont les plus prescrit sont : oflocet, polydexa, panotile, ect…

Aussi, les douleurs dûes à la présence d’une otite externe sont souvent aigues. Et, c’est pourquoi pour les apaiser, les médecins recommandent un traitement anti-inflammatoire en complément.

Des solutions existent afin d’éviter tous risques d’otites :

  • Fermer votre conduit en vous baignant avec des bouchons d’oreille ou des bandeaux néoprènes spécialement conçus pour la natation.
  • Lorsque vous êtes dans l’eau, essayez de laisser vos oreilles à l’air libre ; et en sortant n’oubliez pas de les rincer à l’eau douce puis  de les sécher délicatement.

Important à savoir : Une oreille sèche ne s’infecte presque jamais !

Pour prévenir ce genre d’otite, éviter d’enlever tout le cérumen dans votre oreille car il sert de protection au conduit auditif.



Les otites moyennes





D’autre part, l’otite moyenne est également très fréquente. D’après le Figaro, elle est surtout présente chez les moins de 5 ans. Et les otites sont à l’origine de 4.5 millions de consultations chaque année. Elles sont très fréquentes, 75 % des enfants souffrent d’au moins une otite avant de commencer leur scolarisation.

L’otite moyenne aiguë est une infection bactérienne ou virale de l’oreille moyenne, cavité aérienne fermée en dehors par le tympan et abritant les osselets. Elle s’accompagne souvent d’une infection des voies respiratoires supérieures (rhumes ou autres..). Les premiers signes sont les suivants : une otalgie, et souvent des symptômes systémiques (p. ex., fièvre, parfois nausées, vomissements, diarrhée), en particulier chez les jeunes enfants.

L’otoscopie (visualisation du tympan et du conduit auditif externe) permettra de diagnostiquer l’otite, elle est facilement identifiable, le tympan est bombé et rougeâtre. Le traitement comprend des antalgiques et parfois des antibiotiques. Bien que 80% des cas guérissent spontanément, aux États-Unis, des antibiotiques sont souvent administrés car ils soulagent  très rapidement.

D’origine virale ou bactérienne:

– D’origine virale, suite à un rhume se propageant par la trompe d’Eustache les germes arrivent à l’oreille moyenne.

– D’origine bactérienne dans 70% des cas, pendant une baignade, lorsque nous buvons la tasse par exemple, l’eau  contaminée va atteindre l’oreille moyenne et entrainer une otite.

 Il ne faut pas la confondre avec l’otite séro-muqueuse ou séreuse qui se caractérise par un épanchement mais sans inflammation du tympan.

On distingue deux types d’otites moyennes.

Les otites moyennes aigûes



L’otite congestive représente les deux premiers stades de la phase inflammatoire de l’otite moyenne aigue. Dans ce cas il n’y a pas d’épanchement dans la caisse du tympan qui est rouge du à l’inflammation, et la personne souffre d’une douleur de l’oreille.

Ensuite s’il y a épanchement, l’otite est soit collectée soit perforée. Lorsque le tympan se perfore, il laisse les sécrétions jaunâtres par le conduit auditif externe de l’oreille appelées otorrhée.



Les otites séreuses



Il s’agit d’une otite inflammatoire chronique de l’oreille moyenne. Elle est due à la présence d’un liquide séreux  (que l’on nomme « glue »), plus ou moins fluide, derrière le tympan. Et cette « glue » s’attaque aux osselets et risque de détruire les osselets ou déformer le tympan, ce qui produit une perte auditive irréverssible.

Les otites moyennes sont fréquentes chez les enfants de moins de 5 ans, au cours de la période d’adaptation du système immunitaire.

Les rhinopharyngites sont nombreuses, prolongées et répétées. Elles provoquent alors  une hypertrophie des végétations. Et elles sont un réservoir de germes et gênent la ventilation du pharynx. Ces germes pénétrent dans l’oreille moyenne par l’intermédiaire de la trompe d’Eustache (aération de l’oreille moyenne).

Dans le cas où les otites se répètent, votre médecin ORL peut vous proposer la mise en place d’un « Yoyo » (aérateur transtympanique). Le but des aérateurs transtympaniques est d’aérer l’oreille, de façon artificielle à travers la membrane tympanique.



Les otites internes





Enfin, il existe aussi l’otite interne également appelée labyrinthite. Il s’agit d’une infection rare de l’oreille interne (cochlée et canaux semi circulaires). Elle peut provoquer une perte de l’audition plus ou moins importante. Et, l’otite interne peut survenir à cause d’infections virales ou bactériennes mais aussi par d’autres maladies. D’autre part, elle est souvent présente comme une complication de l’otite moyenne, ou après un traumatisme.

Comme elle touche la cochlée responsable de notre audition et les canaux semi-circulaires qui contrôlent notre équilibre. Les symptômes de l’otite interne sont : une baisse progressive de l’audition, des vertiges (on peut ressentir une impression de perte d’équilibre et de mobilité des éléments nous entourant.), un mal être généralisé (nausées, bourdonnement).

Pour traiter la labyrinthite (otite interne), on conseille le repos et l’utilisation de certains médicaments pour soulager la nausée et les étourdissements. Dans le cas d’une labyrinthite bactérienne (beaucoup plus rare ) des antibiotiques et de la cortisone peuvent être administrés.

Vous avez l’impression moins bien entendre ? Vous suspectez que ces troubles auditifs soient dus à une forme d’otite ou à toute autre raison?

N’hésitez pas à convenir d’un rendez-vous chez Meilleur Audio  pour réaliser un test auditif gratuit. Vous pouvez aussi nous contacter directement en composant le 01.87.37.49.94. ou par notre formulaire de contact.







Nous contacter

Vous avez une question sur notre offre d'appareils auditifs ou nos services ?
N'hésitez pas à nous écrire !

Quelle est votre demande ?