Partagez cet article :
FacebookEmailPrint

Lorsque l’obésité nous fait perdre de l’audition





Depuis une vingtaine d’années l’obésité est reconnue comme un véritable problème de société.

L’impact d’un surpoids important peut devenir très dangereux pour notre santé. C’est pour cela que l’ARS (agence régionale de santé) met en garde notamment les adolescents sur la consommation d’aliments trop gras ou sucrés.

Même si actuellement l’état le plus touché reste les Etats-Unis avec près de 80 millions d’adultes obèses. La France n’en reste pas moins touchée avec  7 millions de personnes adultes obèses, soit 15.7% de la population.

De plus, en 2016 une étude dans le bulletin épidémiologique publie qu’un français sur deux est en surpoids.

L’obésité et notre santé

 



Un excès de masse graisseuse est un facteur important de risques d’apparitions de maladies graves.

Dans un premier temps la prise de sucre régulière favorise la mise en place d’un diabète de type 2. Ensuite le surplus de gras limite le bon fonctionnement de notre système cardio-vasculaire.

Depuis quelques années, les chercheurs parlent aussi de la maladie d’ASH dite du foie gras (le foie grossit et devient pathologique). Enfin d’autres problèmes peuvent apparaître : articulaires, respiratoires, sang, cancers, …

Afin de limiter ce risque, les organismes de santé publiques communiquent sans cesse sur les dangers de l’obésité.

L’obésité et notre audition

 



En 2013, une étude du centre médical de l’université Colombia publie qu’un adolescent obèse a deux fois plus de chances de développer une perte auditive.

Les résultats de cette recherche révèlent que 15.16% des adolescents obèses ont une perte auditive neurosensorielle sur les fréquences graves. Or les adolescents non-obèses ne sont atteints de perte auditive qu’à hauteur de 7.89%. 

Il s’agit de la première étude qui lie perte auditive et obésité.

Etude : National Health and Nutrition Examination





Le docteur Lalwani et ses collègues ont analysé les données de l’enquête « National Health and Nutrition Examination » effectuée par le National Center for Health Statistics des Centers for Disease Control and Prevention en 2005 et 2006. 

Cette étude comprend 1.500 adolescents de 12-19 ans, qui ont répondu aux questions concernant les antécédents médicaux personnels et familiaux, la prise de médicaments, le tabagisme, les facteurs socio-économiques et l’historique d’exposition au bruit.

Ensuite en 2019 une seconde étude américaine a testé l’influence de l’obésité sur notre audition.


Ces résultats montrent que les femmes présentaient une prévalence plus importante que les hommes (18.2% contre 13.9%). De plus la prévalence chez les adolescents obèses était de 17.9% contre 5.4% pour les adolescents de poids normaux.

Enquête : NHANES





L’étude a utilisé les données des enquêtes américaines NHANES 2007-2010. NHANES est une enquête transversale représentative à l’échelle nationale sur la population civile non institutionnalisée des États-Unis, réalisée par le Centre national des statistiques sur la santé des Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC). 1.469 adolescents ont participé à l’étude.

L’étude «Lien entre l’obésité et la déficience auditive chez les adolescents» a été publiée dans la revue «Scientific Reports».

D’autre part, d’autres recherches montrent que 80% des adolescents qui avaient une perte auditive n’en étaient pas conscients. Le manque d’audition limite les capacités d’apprentissages et cognitives.

C’est pour cela que l’ARS recommande de réaliser régulièrement des bilans auditifs.

N’hésitez pas à consulter notre article sur les premiers signes de perte auditive.

Enfin, nos experts Meilleur Audio pourront vous proposer de réaliser gratuitement un bilan auditif, pour prendre rendez-vous cliquez ici.

Nous contacter

Vous avez une question sur notre offre d'appareils auditifs ou nos services ?
N'hésitez pas à nous écrire !

Quelle est votre demande ?