Partagez cet article :
FacebookEmailPrint

La maladie de Ménière

La maladie de Ménière est découverte en 1861 par Prosper Ménière. Généralement cette pathologie de l’oreille touche particulièrement les personnes âgées de 40 à 60 ans.

Pour mieux comprendre ce trouble, il s’agit d’une pathologie de l’oreille interne qui est due à une augmentation de liquide à ce niveau de l’oreille. Et ce dysfonctionnement est connu pour produire des vertiges, des acouphènes et une surdité. Avec pour particularité que la maladie de Ménière provoque des crises d’une durée de 20 minutes à 24 heures pendant lesquelles le patient éprouve divers symptômes.

Comprendre la maladie de Ménière

L’oreille interne est constituée de trois canaux semi-circulaires et de la cholée. Avec pour les canaux semi-circulaires un rôle majeur sur l’équilibre et la cochlée qui représente l’organe auditif qui contient l’ensemble des cellules auditives. Or lorsqu’un patient souffre de la maladie de Ménière le liquide présent dans ces deux parties de l’oreille interne est en trop grande quantité et va dérégler le fonctionnement de cet organe.

D’autre part, les chercheurs estiment que la maladie de Ménière peut être due à plusieurs facteurs dont :

Traumatisme physique

Réaction auto-immune

Dysfonctionnement des reins

Bouchon de cérumen

Allergie

Infection

Migraines

Cependant actuellement aucune étude ne permet de mettre en évidence un facteur en particulier responsable du développement de la maladie de Ménière.

Diagnostiquer la maladie de Ménière

Les  signes que l’on peut observer lors des premières crises de la maladie de Ménière sont :

L’anxiété 

Une vision floue

Des tremblements

Des nausées et sueurs froides

Quand aux vertiges et la perte auditive, ils ont tendance à apparaitre un peu plus tardivement.

Aussi, les crises de Ménière peuvent survenir parfois à plusieurs mois d’intervalles. Et au fur et à mesure, les symptômes évoluent ainsi que la récurrence des crises.

Alors pour diagnostiquer la maladie de Ménière, il est souvent nécessaire de se rendre chez un médecin ORL. Et lors de la consultation, ce spécialiste procède à la réalisation d’un test auditif, d’un électronystagmogramme (évaluation de l’équilibre), d’électrocochléographie (pour visualiser la quantité de liquide dans l’oreille interne) et parfois d’IRM et d’une tomodensitométrie complémentaires.

Traitement de la maladie de Ménière

Actuellement, il n’existe pas proprement dit de traitement pour la maladie de Ménière. En effet, les solutions proposées permettent de limiter les symptômes de cette pathologie notamment lors des crises de vertiges. Certains médicaments pour limiter la quantité de liquide dans l’oreille, diminuer les vertiges et des anti-nauséeux sont généralement prescrits.

Aussi, certains médecins peuvent prescrire des diurétiques pour réduire la quantité de liquide dans l’oreille interne. Ensuite des stéroïdes peuvent augmenter les capacités du système immunitaire sur  une période courte.

D’autre part l’appareil de Meniett est une méthode qui par l’usage d’un système médical va améliorer le passage du liquide dans l’oreille interne et ainsi diminuer les symptômes.

Dernièrement, il est possible de réduire les effets de la maladie de Ménière par des interventions chirurgicales dans le cas où la prise d’un trainement médicamenteux n’est plus efficace.

Pour ce faire il existe différent type de chirurgie de l’oreille interne.

Dérivation de la cavité endolymphatique

 

Dans ce cas le chirurgien draine la cavité responsable de la production de l’endolymphe (liquide présent en trop grand nombre). Cette intervention est pratiquée sous anesthésie.

Section du nerf vestibulaire

 

Le nerf vestibulaire est responsable de l’équilibre. Ainsi lorsque le neurochirurgien procède à la section de ce nerf, il arrête le cerveau d’obtenir des informations faussées sur l’équilibre du patient.
Et après ce type d’intervention une rééducation est souvent nécessaire.

Cochléosacculotomie et labyrinthectomie

 

Lorsqu’aucune solution n’est efficace, le médecin ORL peut fournir un traitement pour drainer au mieux l’endolymphe (la Cochléosacculotomie). Cependant ces agents actifs peuvent provoquer une perte auditive irréversible.

Aussi, en dernier recours, votre chirurgien ORL peut à ce moment endommager les canaux semi-circulaires pour limiter les vertiges. La labyrinthectomie a souvent pour conséquence de provoquer de lourdes séquelles auditives et nécessite une rééducation pour l’équilibre.

Facteurs qui augmentent les symptômes de la maladie de Ménière

 

Les spécialistes nous indiquent que certains facteurs peuvent augmenter l’intensité des symptômes et des crises. Et c’est pour cela qu’il peut être utile de prendre en compte ces informations pour gérer au mieux cette pathologie.

  • Alimentation
  • Tension
  • Fatigue
  • Stress
  • Problème de santé
  • Changement de pressions

L’alimentation

Tension artérielle

La fatigue

Le stress

Des problèmes de santé

Changement de pressions

Comment me faire dépister facilement ?

Comme nous avons pu le voir, la surdité est un des symptômes de la maladie de Ménière.
Cette caractéristique est d’autant plus utile au dépistage que pour les patients souffrant de cette pathologie, l’audition fluctue dans le temps. Ainsi un dépistage auditif peut permettre de dépister cette pathologie.

Chez Meilleur Audio nos experts auditifs restent à votre disposition toute l’année pour réaliser gratuitement un bilan auditif complet sur rendez-vous. Pour bénéficier de ce service vous pouvez dès à présent nous contacter au 01 87 37 49 94, à bientôt.


Nous contacter

Vous avez une question sur notre offre d'appareils auditifs ou nos services ?
N'hésitez pas à nous écrire !

Quelle est votre demande ?