Partagez cet article :
FacebookEmailPrint

La sophrologie : une alternative pour le traitement des acouphènes

Actuellement plus de 75 % des français ont déjà ressenti au moins une fois la présence d’un acouphène. Souvent sous la forme d’un sifflement ou bourdonnement, ces sons perçus par notre système auditif sont généralement peu gênant. Dans la majorité des cas, les acouphènes sont ponctuels et ne durent pas. Uniquement 17% des français ont un acouphène permanent.

En effet, ce trouble de l’audition peut être dû à plusieurs facteurs, dont les connus sont :

  • Hypertension non traitée
  • Traumatisme physique à la tête
  • Traumatisme sonore
  • Perte auditive

La plus part du temps les acouphènes sont la conséquence d’un manque de stimulations auditives. C’est pour cela qu’en cas de traumatisme sonore les cellules auditives se mettent au repos et un acouphène se laisse percevoir. Alors, lors de la réactivation des cellules auditives, généralement l’acouphène disparait. Cependant en cas de perte auditive le manque de stimulations auditives peut produire un acouphène permanant.

L’origine de l’acouphène

Même si les origines des acouphènes peuvent être diverses, il faut savoir que la majorité des acouphènes sont liées à un dysfonctionnement du nerf auditif. En effet, si ce dernier ne reçoit pas suffisamment de stimulations, le nerf auditif peut produire alors un acouphène. C’est pour cela que bien souvent la mise en place d’un système auditif permet de stimuler d’avantage l’audition et réduire la sensation d’acouphène.

Pourtant l’appareillage auditif n’est pas tout le temps la meilleure solution et parfois les résultats ne sont pas suffisants. Alors dans ce cas une solution alternative ou complémentaire peut être proposée : « la sophrologie ».

La sophrologie et l’acouphène

L’acouphène est un effet secondaire d’un manque de stimulations auditives qui est produit par le nerf auditif. Ainsi, la source de l’acouphène reste « nerveuse ». De ce fait, l’ensemble de nos émotions et réactions peut avoir une influence sur la perception et l’intensité des acouphènes.

D’après le modèle de Jastreboff (scientifique spécialiste de l’acouphène), il est expliqué que selon la perception émotionnelle que l’on se fait de son acouphène, ce dernier peut être plus ou moins fort.  Ainsi l’ensemble du système nerveux peut modifier la gêne liée à l’acouphène.

Alors la sophrologie peut jouer un rôle essentiel dans le traitement de l’acouphène. En effet, diminuer son rythme cardiaque par des exercices respiratoires permet de diminuer la tension nerveuse et ainsi les acouphènes. En général, nos spécialistes recommandent la réalisation de 4 consultations avec un sophrologue spécialisé afin d’obtenir des résultats optimisées.  Lors de ces consultations différentes méthodes peuvent être utilisées afin d’améliorer l’état nerveux du patient.

En général, les exercices les plus pertinents restent : l’hypnose et les exercices respiratoires. Dans ce cas il est même possible de réaliser par la suite ces exercices à la maison de façon autonome lorsque cela est nécessaire. De ce fait, lors que la perception des acouphènes reste importante la réalisation de ces exercices permet de diminuer rapidement cette gêne.

Pour en savoir plus sur les acouphènes vous pouvez consulter notre article consacré à ce sujet.

Nous contacter

Vous avez une question sur notre offre d'appareils auditifs ou nos services ?
N'hésitez pas à nous écrire !

Quelle est votre demande ?

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.