Partagez cet article :
FacebookEmailPrint

Ouvrier, une profession qui abîme nos oreilles





Une étude américaine réalisée sur 19 000 ouvriers par BTMed publiée dans l’American Journal of Industrial Medicine en  2018, montre que 55 % des ouvriers américains ont une perte auditive.

De plus cette recherche montre que le risque de déficience auditive augmentait rapidement avec l’âge.  En effet, il y aurait sur chantier 16.1% de malentendants pour les moins de 45 ans et 86.4% pour les plus de 65 ans.

Aussi, ces résultats révèlent que le facteur de perte auditive dépend de la race : 30,2% des ouvriers afro-américains, 49,5% des Hispaniques, 56% des Asiatiques, 61,7% des Caucasiens et 65,7% de ceux classés en Alaska ou Indiens.

Alors comment éviter d’abîmer nos oreilles ?


La durée d’exposition



L’un des premiers facteurs est la durée de travail. Les ouvriers qui travaillent depuis plus de 30 ans présentent 380% de chance supplémentaire d’avoir une perte auditive par rapport à ceux qui travaillent depuis moins de 10 ans.

Le volume d’exposition





De plus il a été remarqué que les ouvriers qui s’occupaient de la construction étaient moins malentendants que ceux responsables de la destruction.

La destruction nécessite marteaux piqueurs, scies et d’autres engins très sonores. En conséquence l’audition des ouvriers responsables de cette partie des travaux perdait beaucoup plus rapidement leur audition.

L’INRS explique que les outils de démolition produisent des bruits impulsionnels (bruits brefs) qui sont particulièrement nocifs pour nos cellules auditives.

Les solvants





Sur les chantiers il est commun d’utiliser des solvants. Que ce soit dans la peinture ou les colles, on les retrouve partout.

D’après la faculté de pharmacie de Nancy, les solvants sont des produits ototoxiques. Ces produits détruisent les cellules de soutiens de nos cellules auditives.

Conséquence, notre oreille interne se nourrie moins bien et nous perdons des cellules auditives et donc de l’audition. Ces lésions sont irréversibles et nécessiteront le port d’un équipement auditif adapté.

La législation française





En France la législation limite à 85 dBA le niveau de bruit sur le lieu de travail. Cette réglementation est parfaitement appliquée dans certains environnements (aéroport, usines, …) mais il n’en est pas de même sur les chantiers qui sont plus difficiles à contrôler.

De plus, lorsque le volume sonore sur le lieu de travail dépasse les 80 dBA, l’employeur se doit de mettre à disposition des protections auditives et d’offrir régulièrement des examens auditifs aux salariés.

Cependant, il a été remarqué que même si le port de protection auditive est obligatoire 37% des ouvriers ne les portaient pas souvent pour une raison de confort.

Pour en savoir plus sur les protections auditives, vous pouvez consulter notre article à ce sujet.

Acteur sur la prévention auditive, votre centre Meilleur Audio réalise gratuitement des bilan auditifs, pour prendre rendez-vous, cliquez ici.



Nous contacter

Vous avez une question sur notre offre d'appareils auditifs ou nos services ?
N'hésitez pas à nous écrire !

Quelle est votre demande ?