Partagez cet article :
FacebookEmailPrint

Le cholestéatome





En France, 6 à 8% des habitants sont atteints de troubles auditifs. Il existe de nombreuses pathologies différentes affectant notre audition. Parmi elles, une pathologie rare, le cholestéatome qui touche près de 750 personnes en France.



Le cholestéatome





Le cholestéatome est une tumeur bénigne de l’oreille moyenne. Il est défini par la présence d’épiderme, à l’intérieur des cavités de l’oreille moyenne (en arrière de la membrane tympanique). Ce qui explique sa définition triviale : « de la peau à la mauvaise place ».

Effectivement, cette inclusion de peau se présente comme une poche pleine de squames, qui peut mener à une destruction des structures osseuses environnantes.  Ainsi, il peut y avoir une lyse des osselets (os responsables de la transmission des sons).

Le cholestéatome peut survenir à tout âge et peut être bilatéral dans près de 10 % des cas. En Europe, son incidence est variable selon l’âge: 3 enfants pour 100 000, et 12 pour 100 000 chez l’adulte.

Cette accumulation de peau fait le plus souvent suite à des otites à répétition à cause d’une mauvaise aération de la caisse du tympan (dysfonctionnement de la trompe d’Eustache) ce qui peut produire une poche de rétraction. Mais aussi, le cholestéatome peut venir d’une perforation tympanique, ou suite à une chirurgie de l’oreille moyenne.

D’après  une étude réalisée par B. Bouaity sur 145 patients, 135 cas ont eu un cholestéatome à cause d’otites à répétition. Aussi, 35 patients sont sujets à des rhino-sinusites chroniques (24,1%) liées dysfonctionnement de la trompe d’Eustache. Et enfin pour 2 patients ont un cholestéatome dû à une fracture du rocher (1,4%).


On distingue deux formes de cholestéatome :

  • Le cholestéatome acquis : c’est la forme la plus fréquente. Formé à partir d’une entrée d’épiderme derrière la membrane du tympan. Elle peut ensuite envahir la mastoïde (cavité osseuse derrière l’oreille).
  • Le cholestéatome congénital : il représente 5 à 10% des cas. Elle est souvent représentée par une masse blanchatre derrière le tympan. Dans ce cas la membrane tympanique est intacte.

Symptomes du cholestéatome





Les deux principaux symptômes d’un cholestéatome sont : un écoulement purulent de couleur jaunâtre pour 95% des patients et une baisse de l’audition pour 91%. Aussi le cholestéatome peut entrainer des symptomes tels qu’une paralysie faciale ( nerf qui passe proche de l’oreille moyenne) et une infection des canaux semi circulaires (responsables de notre équilibre).

Une otoscopie permettra de suspecter la présence d’un cholestéatome.

Pour obtenir un diagnostic fiable, il fraudra réaliser :

 
• Un audiogramme, présentant une perte auditive.

• Un scanner des rochers qui mettra en évidence le cholestéatome.

• Une IRM éventuellement.



Les traitements pour un cholestéatome





Le seul traitement qui permet d’extraire complètement le cholestéatome est chirurgical. La chirurgie se pratique sous anesthésie générale.

Il existe 2 techniques chirurgicales. Le choix entre ces différentes techniques dépend de plusieurs facteurs et sera discuté avec le chirurgien ORL.

  • La technique fermée : elle consiste à entrer par la membrane tympanique et à retirer l’ensemble du cholestéatome. Cette méthode permet de conserver la présence du tympan. Elle est choisie pour 90 malades sur 145 d’après l’étude de  B. Bouaity soit 62%
  • La technique ouverte : c’est la technique la plus invasive. Souvent utilisée dans les cas les plus avancées, elle consiste à retirer toutes les structures de l’audition des oreilles externe et moyenne.

Aussi, le cholestéatome a un haut risque à la récidive. Lorsque l’on retire le cholestéatome s’il reste même une cellule de la tumeur, elle va proliférer et former de nouveau une masse potentiellement destructrice.

C’est pour cette raison que l’on pratique la technique de « second look ». Le chirurgien opère une seconde fois  pour vérifier qu’il n’y a pas de risque de  récidive ou pour retirer une nouvelle masse.

Cependant la technique de « second look » n’est plus d’actualité car on a développé des techniques de comblement mastoïdien qui permettent de diminuer le taux de récidive.

Il existe des complications possibles suite à l’intervention. On peut observer chez les patients opérés des troubles de l’équilibre, perte du gout, des acouphènes, paralysie faciale et surdité.

Enfin, une récidive du cholestéatome est possible. Suite à l’intervention, la surveillance clinique et radiologique, doit être faite régulièrement, du fait notamment d’un pourcentage de 40% de récidives non négligeable.

La guérison définitive sera considérée devant l’absence de récidive à plus de 5 ans de la dernière intervention chirurgicale.



Audition et cholestéatome



Le cholestéatome reste une pathologie rare mais elle doit être traitée au plus tôt car sa progression peut causer de nombreux dommages. Les conséquences sur l’audition ne sont pas moindres. Cependant la qualité d’écoute suite à l’opération peut être améliorée grâce à un équipement auditif. Chez Meilleur Audio, nos audioprothésistes sauront vous diriger vers la meilleure solution possible.



Nous contacter

Vous avez une question sur notre offre d'appareils auditifs ou nos services ?
N'hésitez pas à nous écrire !

Quelle est votre demande ?