Partagez cet article :
FacebookEmailPrint

Le diabète et l’audition





Actuellement en France, 3.7 millions de personnes diabétiques sont sous traitement médicamenteux (soit 5.4% des français). De plus s’ajoute les diabétiques non dépistés.

D’autre part le nombre de cas ne cesse d’augmenter depuis les dix dernières années. Cette prévalence évolue notamment chez les hommes, les jeunes de moins de 20 ans et les plus âgés de plus de 80 ans. Le diabète devrait toucher 592 millions d’adultes dans le monde d’ici 2035.



Les diabètes ?





Premièrement, le diabète de type 1  (insulino-dépendant) est une maladie auto-immune dont les causes sont encore méconnues. Il concerne environ 10 % des personnes diabétiques. Ces patients produisent peu ou pas de d’insuline en raison d’une réaction auto-immune qui détruit les cellules béta du pancréas.

Ensuite, diabète de type 2 (insulinorésistance)  touche plus de 90% des personnes diabétiques. Ce type de diabète se traduit par un mauvais maintient du taux de sucre dans l’organisme. Le corps humain a besoin de plus d’insuline car celle-ci est devenue moins efficace. A terme, même de grande quantité d’insuline ne suffisent plus à réguler le glucose qui s’accumule dans le sang. C’est alors que le pancréas peut par la suite ne plus fabriquer suffisamment d’insuline, on parla alors d’insulino-necessitance.



Les causes du diabète de type 2 ?





Comme la plus part des maladies le diabète de type 2 peut être d’origine génétique ou héréditaire. Aussi, le vieillissement de la population, le dépistage précoce et l’amélioration de l’espérance de vie des personnes traitées augmentent le nombre de diabétiques répertoriés. Cependant ce sont principalement des facteurs sociaux et environnementaux (liés à nos modes de vie: surpoids, obésité, manque d’activité physique et sédentarité) qui expliquent l’accroissement constant nombre de diabétiques en France.



Le diabète chez les personnes âgées





En France plus d’un senior sur quatre est atteint de diabète (26% des plus de 75ans). On estime qu’en 2025 la population senior représentera un quart de la population française. Ce fort pourcentage de personnes diabétiques chez les seniors s’explique par l’augmentation de l’espérance de vie et la progression de la prévalence des diabétiques (lié aux facteurs environnementaux).

Enfin l’âge moyen des personnes diabétiques est de 65 ans, or il est a noter qu’un quart d’entre eux est âgé de plus de 75ans.



Lorsqu’un diabète n’est pas traité



Le diabète de type 2 n’est pas une maladie à prendre à la légère. Cette pathologie peut avoir de lourdes conséquences sur le cœur, les reins, les yeux, artères et nerfs .Le diabète augmente par 3 chez l’homme et 5 chez la femme le nombre de problèmes cardiovasculaires. De plus le diabète est souvent associé à des anomalies du métabolisme qui augmentent les dépôts de cholestérol dans le système cardiovasculaire. Aussi, la non régularisation du taux de sucre dans l’organisme peut générer une insuffisance rénale, il s’agit de la première cause de dialyse en France.

Heureusement dans la plus part des cas un traitement, une alimentation saine et adaptée vous éviteront tous ces risques.



Le diabète et l’audition





Première étude



Le Docteur Derek J.Handzo du ministère de la Otolaryngology-Head & Neck Surgery, Detroit, Etats-Unis a publié une étude sur lien qu’il existe entre perte auditive et diabète.

Avec l’aide de la recherche présentée au Triological Society’s Combined Sections Meeting, le Docteur Derek J.Handzo a pu constater que les personnes diabétiques non traité présentaient un risque accrue de perte auditive. Cette recherche a été effectuée sur des femmes diabétiques âgées de 60 à 75 ans. Cependant, les femmes traitées ne présentaient pas plus de troubles auditifs que les sujets sains.

Aussi le Docteur Derek J.Handzo souligne qu’à cet âge il reste normal de perde de son audition mais que le diabète non traité est un accélérateur de perte auditive.



Deuxième étude



Des chercheurs japonais ont combiné les résultats de 13 études à travers le monde, effectuées sur 20.000 sujets. Ce travail a permis de prouver qu’un diabète mal traité augmentait par deux le risque de perte auditive. De plus, ils soulignent que même si la maladie est régulée le risque de perte auditive n’en reste pas moins important si une hygiène alimentaire n’est pas mise en place. D’autre part cette étude révèle également que les adultes diabétiques avaient moins de risques de perte auditive que les jeunes diabétiques.

Finalement, l’oreille reste un organe fragile. Le diabète limite l’apport nutritionnel des cellules auditives, ce qui favorise leur destruction qui est irréversible.



Comment limiter la perte auditive ?





Pour limiter l’accélération du déclin auditif, il convient de travailler sur votre diabète.

Avoir une alimentation saine, un traitement adapté et il faudra être sous surveillance régulière par le corps médical.

De plus, il est recommandé pour les patients diabétiques de réaliser une fois par an un bilan auditif pour limiter la potentielle perte auditive.

Votre centre Meilleur Audio vous invite à réaliser gratuitement cet examen complet de votre audition, pour prendre rendez-vous cliquez ici.



Nous contacter

Vous avez une question sur notre offre d'appareils auditifs ou nos services ?
N'hésitez pas à nous écrire !

Quelle est votre demande ?