Partagez cet article :
FacebookEmailPrint

Les origines de l’audition humaine : 2 millions d’années d’évolution





Comment entendaient nos ancêtres, il y a deux millions d’années ? Avec aucun document écrit ou enregistrement sonore, il existe tout de même certains indices qui nous permettent de d’écrire cette écoute. Les archéologues ont étudié les ossements, l’anatomie et ainsi le fonctionnement des oreilles de nos ancêtres.

Avec des outils mesurant la densité de la matière « tomodensitomètres », il est possible de reconstruire virtuellement l’organe auditif. De plus, la présence d’une communication verbale est souvent liée au développement du système auditif.

L’audition de l’être humain





Comparativement aux primates, nous possédons une audition plus performante et précise. En effet, l’humain est capable de percevoir des sons plus aigus. Or la plus part des consonnes se situent au dessus de 2000 Hz.

Les scientifiques ont étudié l’audition des chimpanzés et d’un grand nombre de primates. Et ces résultats montrent que la plus part des primates sont moins sensibles aux sons dont la fréquence se situe entre 1000Hz et 4000 Hz. En revanche la sensibilité auditive de l’être humain est excellente sur cette bande fréquentielle qui contient la plus part des informations auditives necessaires à la compréhension orale.



Etudier l’audition des premiers primates





A l’aide des fossiles, il est possible d’étudier le fonctionnement de l’audition de nos ancêtres. Les scientifiques mesurent ainsi les différentes parties auditives afin de produire un modèle informatique. Ainsi, il est possible de prédire l’audition d’un animal à partir de ces schémas.  

Les premières recherches sur des individus homininés fossilisés ont été effectuées sur le site de Sima de Los Huesnos en Espagne. Et ces premiers ossements d’environ 430 000 ans sont considérés comme les ancêtres de l’homme de Neandertal.

La modélisation informatique permet de conclure sur le fait que les capacités auditives de nos ancêtres âgées de 430 000 années étaient vraisemblablement identiques à celle de l’homme moderne.

D’autres recherches sur les restes d’espèces plus anciennes (2millions d’années) « Australopithecus africanus » et « Parantropus Robustus » touvés en Afrique du Sud montrent une moins bonne audition sur les fréquences supérieures à 2000 Hz (voir graphique : courbe de sensibilités).



Ainsi ces mesures montrent une évolution de l’audition chez les primates au fil du temps avec une amélioration de la sensibilité sur les fréquences aigues chez les espèces les plus récentes.

Ces résultats sont en concordances avec le mode de vie de ces espèces primates. Nos ancêtres de 2 millions d’années vivaient principalement dans des étendues herbeuses comparativement aux chimpanzés en foret tropicale. De ce fait, il est plus difficile de percevoir un environnement sonore en foret où les sons s’affaiblissent plus vite. Ainsi les primates ont du développer leur audition pour conserver une écoute de leur environnement.

La parole et notre audition





Les anthropologues s’accordent à dire que les primates avec un petit périmètre crânien n’ont pas la capacité d’acquérir un langage. Cependant les chimpanzés par exemple sont capables de communiquer vocalement par des cris, grognements,…

Ainsi ces recherches nous permettent de conclure sur le fait qu’il y a deux millions d’années le langage n’existait pas. Et qu’il y a 430 000 ans les premières espèces avec des capacités de langage sont apparues.  

Néanmoins l’audition de l’homme, comme chez les primates évolue avec le temps et a tendance à diminuer. En cause, l’usure des cellules auditives de l’oreille interne qui produit des lésions auditives irréversibles.

Cependant chez l’homme l’appareillage auditif permet de conserver d’avantage dans le temps son capital auditif et de restituer une partie de ses facultés auditives.

Pour en savoir plus contactez nos experts auditifs au 01.87.37.49.94.





Nous contacter

Vous avez une question sur notre offre d'appareils auditifs ou nos services ?
N'hésitez pas à nous écrire !

Quelle est votre demande ?