Partagez cet article :
FacebookEmailPrint

Limitation du volume sonore de votre musique, une norme européenne





Cela fait plusieurs années que l’on entend que mettre son volume d’écoute au-dessus d’un certain niveau peut endommager notre audition. Cela commence en 2004 avec une étude du CSRSEN (comité scientifique des risques sanitaires)  qui avertit sur la dangerosité des baladeurs MP3 sur notre audition. Et il en découle que 100 millions de personnes en Europe écoutent quotidiennement de la musique. Avec 10% de cette population qui deviendra malentendante de façon précoce.

Ensuite, en 2007 la commissaire européenne en charge de la protection des consommateurs réunit les représentants industriels pour demander une limite du volume des outils d’écoute numérique. Avec pour idée d’imposer un volume maximum de 85 décibels. Depuis 2007, cette législation est toujours appliquée et les industriels communiquent d’avantage sur la dangerosité d’une écoute forte. Cependant, certains fabricants ne respectent pas cette législation et les industriels trouvent d’autres moyens pour contourner cette limitation.

Augmenter sa perception sonore sans le volume





Depuis que cette législation est en place, les fournisseurs électroniques désirent trouver des solutions pour améliorer l’écoute, la perception sonore et souvent au détriment de la santé auditive.

En effet, les consommateurs ont tendance à percevoir cette limitation souvent comme gênante pour leur écoute. Alors pour pouvoir répondre à cette demande tout en restant dans la loi, les fabricants ont trouvé quelques solutions.

Dans un premier temps, il est possible pour le consommateur en cherchant sur le net de pouvoir débrider le volume maximal autorisé de 85 décibels. De plus, les fabricants jouent sur la perception naturelle de l’oreille sur les fréquences graves, médiums et aigues pour augmenter artificiellement le volume de l’écoute sans atteindre la limite de 85 décibels.

Pour mieux comprendre ce principe, il faut savoir que l’oreille amplifie naturellement les sons allant de 1000 Hz à 4000 Hz. Avec cette amplification due à la forme de notre organe auditif, notre cerveau perçoit d’avantage les informations auditives dans cette fourchette fréquentielle qui contient énormément d’informations orales. Et c’est en utilisant ces données que les scientifiques qui développent les nouveaux outils numériques arrivent à augmenter notre perception sonore sans rajouter de volume.



Avoir une bonne audition





Ainsi vous l’avez compris, avoir une bonne audition nécessite souvent d’être vigilant et de faire preuve de bon sens. Ensuite ignorer les informations que l’on a actuellement peut produire une surdité et l’apparition d’acouphènes de façon précoce.

Enfin l’écoute de votre musique ou films à des intensités importantes ne vous fait perdre de l’audition que de façon progressive, ce qui rend d’autant plus difficile le dépistage auditif.

Alors veillez sur votre audition et éviter les expositions sonores trop importantes car il est prouvé scientifiquement que cela est nocif pour votre audition.

Enfin les spécialistes recommandent de faire régulièrement tester son audition. Avec la réalisation d’un bilan auditif complet tous les 4 ans chez votre médecin ORL ou votre audioprothésiste.

Chez Meilleur Audio nos experts auditifs sont à votre disposition pour réaliser gratuitement un bilan auditif complet. Pour prendre rendez-vous, contactez-nous directement au  01 87 37 49 94, à bientôt.





Nous contacter

Vous avez une question sur notre offre d'appareils auditifs ou nos services ?
N'hésitez pas à nous écrire !

Quelle est votre demande ?