Partagez cet article :
FacebookEmailPrint

Existe-t-il un lien entre la présence d’acouphènes et la démence ?

Actuellement, de nombreuses études montrent un lien direct entre la surdité et la démence. Cependant les acouphènes qui sont un trouble auditif peuvent-ils favoriser aussi l’apparition d’une démence ?

L’audition et la démence

Plusieurs études récentes montrent l’existence irréfutable entre la surdité et la démence chez les séniors. En effet, une baisse des capacités auditives a pour impact une diminution des interactions. Ainsi ces difficultés ont tendance à amener le sujet malentendant à un isolement. Ensuite, cet arrêt des liens sociaux produit des perturbations de la santé mentale du patient. Bien souvent une démence est accompagnée pour ces sujets, d’une forte dépression.

De plus, ces mêmes recherchent soulignent qu’une personne une fois équipée d’aides auditives récupère souvent des facultés cérébrales. En effet les médecins expliquent que tous les symptômes associés à la démence sont parfois des effets d’une surdité non prise en charge.

Ainsi, les scientifiques insistent sur le fait qu’il faut prendre en charge dès le début de la surdité. Aussi, la mise en place d’aides auditives favorise la stabilisation de l’audition et une meilleure intégration de l’information sonore (compréhension).

Les acouphènes et la surdité

D’autres part, les acouphènes sont biens souvent un effet secondaire d’une surdité (dans 95% des cas). En général, ils proviennent d’une surdité liée à des traumatismes sonores.

Aussi, pour la majorité les acouphènes sont peu gênants et disparaissent. Cependant parfois, ils restent constants et peuvent nuire au confort. Ainsi une prise en charge est nécessaire. En effet dans ce cas, les sujets acouphèniques ressentent des troubles du sommeil, de la nervosité et du stress.

Bien souvent les acouphènes limitent la concentration et l’attention. De plus, les acouphènes provoquent une modification des régions cérébrales. De ce fait, certaines fonctionnalités sont perturbées. Aussi, les zones cérébrales dédiées à la mémoire et la réflexion sont les plus perturbées. Ainsi, cette réorganisation favorise l’apparition d’une démence.

Porter des aides auditives pour mieux vieillir

Le port d’un équipement auditif participe à la socialisation et la réalisation d’activités. Alors, les personnes âgées qui bien souvent se languissent de communiquer ressentent rapidement les effets bénéfiques de l’appareillage auditif. De plus, l’application d’une correction auditive participe au relâchement de la sensation d’acouphènes. Pour 87% des patients, la mise en place d’aides auditives produit une baisse significative de l’intensité de l’acouphène. Aussi, dans les cas les plus complexes, l’audioprothésiste peut employer un générateur de bruit blanc afin de réduire au maximum la perception de l’acouphène.

Enfin les médecins ORL recommandent un appareillage auditif dès les premiers signes de surdité. En cas d’acouphènes, il est indispensable de réaliser un bilan auditif pour identifier la source de ce trouble auditif et le prendre en charge. Et aussi, la mise en place d’appareils auditifs limite l’apparition de troubles du comportement et l’évolution d’acouphène ou d’une surdité.

Pour en savoir plus et réaliser gratuitement un test auditif avec un audioprothésiste, contactez nous au 01 87 37 49 94.

Nous contacter

Vous avez une question sur notre offre d'appareils auditifs ou nos services ?
N'hésitez pas à nous écrire !

Quelle est votre demande ?

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.