Partagez cet article :
FacebookEmailPrint

Pourquoi l’audition se perd chez les plus jeunes ?

La surdité n’est pas toujours synonyme de vieillissement. En effet, le nombre d’adolescents et de jeunes adultes atteints de surdité a énormément augmenté. En général, la perte auditive est perçue comme un vieillissement naturel de son ouïe. De ce fait beaucoup de personnes pensent ne pas avoir besoins de faire attention à ses oreilles. Cependant cette idée est fausse et de nombreux enfants présentent des lésions auditives amenant à une surdité.

Les facteurs de perte auditive

Actuellement 20% des adolescents ont une forme de surdité. Et ceci représente une augmentation de 30% de ces malentendants depuis 1990. Aussi, cela est vraisemblablement du à de mauvaises habitudes d’écoute. Et L’OMS évalue que parmi les 12-25 ans, 1.1 milliard sont malentendants.

Premièrement, le bruit constitue un facteur de surdité important chez cette jeune population. En effet, la fréquence d’écoute musicale ou numérique participe à la fragilisation du système auditif. Même si la législation a énormément évolué et que de la prévention est régulièrement effectuée, les jeunes en font souvent abstraction. Ainsi, l’écoute prolongée et à répétition participe à la destruction des cellules auditives. On parle alors d’accélération du vieillissement auditif.

Aussi, que ce soit dans lors d’un concert, ou dans un bar, il reste possible de préserver son audition via des solutions adaptées. D’autre part la plus part des adolescents ont conscience de potentiels troubles auditifs comme l’apparition d’acouphènes ou de surdité transitoire. Aussi 23% expriment avoir des difficultés de compréhension dans le bruit.

Enfin une étude l’université de Columbia a identifié l’obésité comme un facteur de surdité. Et il en ressort que 7.89% des adolescents non obèses sont malentendants contre 15.16% chez les adolescents obèses.

Veiller sur son audition

La dernière étude sur le sujet de l’audition « WHO » révèle que 60 % des surdités qui apparaissent chez les 12-25 ans peuvent être évitées. Ainsi ces recherches expliquent que la clé est de limiter la fatigue auditive. Aussi, il existe des règles pour limiter ces lésions auditives,  comme celle du 60/60. Celle-ci consiste à dire qu’il ne faut pas monter le volume de son écoute à plus de 60% pour une utilisation maximale de 60 minutes par jour.

Enfin, la plus part des surdités à cet âge peuvent être évitée par des règles de bon sens comme éviter des expositions trop fortes ou trop prolongées. Et il est donc important d’encourager ces jeunes adultes à avoir un mode de vie sain ou à utiliser des solutions adaptées.

Aussi, il reste important de prévenir efficacement d’une surdité. Et c’est pour cela qu’il est recommandé de faire régulièrement tester ses capacités auditives. Aussi, un audioprothésiste peut avec précision dépister une surdité avec la réalisation d’un test appelé « audiométrie tonale ».
Pour réaliser gratuitement ce test, prenez rendez-vous avec notre expert audioprothésiste via notre formulaire de contact.

Nous contacter

Vous avez une question sur notre offre d'appareils auditifs ou nos services ?
N'hésitez pas à nous écrire !

Quelle est votre demande ?

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.