Partagez cet article :
FacebookEmailPrint

L’otite du baigneur




Les vacances d’été riment souvent avec baignade. Que ce soit dans une piscine ou dans la mer, tout prétexte est bon pour aller faire trempette avec ces fortes chaleurs. Même s’il est agréable de se rafraîchir afin d’éviter l’insolation, mettre ses oreilles sous l’eau n’est pas sans danger.


Les otites externes




Après nous être baignés, il nous arrive souvent d’avoir de l’eau qui reste coincé dans nos conduits auditifs. En effet, certaines bactéries viennent migrer dans vos oreilles. Les otites externes sont des infections bactériennes de nos conduits auditifs.



Cette pathologie aussi appelée « otite du baigneur » se traduit par une douleur intense au niveau du conduit auditif qui augmente lorsque l’on manipule l’oreille, une sensation d’oreille bouchée et une possibilité d’écoulement au niveau du conduit auditif. La plus part du temps, un traitement antibiotique suffit à traiter le problème. Les otites externes restent tout de même longues à guérir (7 à 15 jours de traitement) et sont très douloureuses au point de pouvoir vous gâcher vos vacances.

Aussi la présence d’irritations dans nos oreilles peut favoriser le développement de ces otites. La peau étant une barrière naturelle, elle sera plus perméable aux bactéries. Celles-ci pourront donc infecter cette peau plus fragile. C’est pour cela que les médecins ORL commandent de ne pas utiliser de cotons tiges pour l’entretien de nos oreilles. Vous pouvez également consulter notre article sur « comment nettoyer efficacement nos oreilles ».


Activités nautiques







Que ce soit les plongeurs, surfeurs ou tout autres adeptes de sport nautique, ils ont tous un fort facteur de développement d’otites externes. La plupart du temps ces sportifs sont bien au courant des risques d’apparition d’otites.

Le professeur Darrouzet explique aussi que les plongeurs sont tout particulièrement sujets aux otites à causes d’excroissances osseuses dans leurs conduits auditifs, aussi appelées: exostoses. La variation de pression va modifier la forme du conduit auditif et la rendre plus étroite. Ainsi, lors de baignade, l’eau sera plus difficilement évacuée du conduit auditif. C’est pour cela que l’on peut parler de risque d’otites chroniques.



Le traitement






Les médecins recommandent la prise d’antibiotiques en gouttes pour limiter l’infection, ainsi que la prise d’antalgiques (souvent paracétamol) pour réduire les douleurs.

D’autre part, il est interdit de se baigner jusqu’à la fin du traitement (environ 7 à 15 jours).

Cependant, la durée du traitement dépend souvent de l’état du conduit auditif. Lorsque l’on tarde, le conduit auditif étant trop gonflé, les gouttes auront du mal à rentrer et traiter l’otite.


Prévention




Alors comment éviter l’apparition d’otites ?

Tout d’abord, il est recommandé après une baignade de sécher vos conduits auditifs à l’aide d’une serviette. Ensuite, pour les nageurs réguliers, il existe des bouchons anti-eau qui limitent le risque d’infection bactérienne.

Les médecins ORL commandent tout de même de rester vigilant et de faire régulièrement vérifier vos oreilles chez votre médecin ou votre audioprothésiste car la présence d’un bouchon de cérumen favorise grandement la présence d’otites externes.

Pour plus d’information ou pour prendre rendez-vous, contactez nous ici.

Nous contacter

Vous avez une question sur notre offre d'appareils auditifs ou nos services ?
N'hésitez pas à nous écrire !

Quelle est votre demande ?