Partagez cet article :
FacebookEmailPrint

Comment protéger son audition ?




L’ouïe est un sens qui comme la vue reste fragile. Avec le temps elles évoluent et s’altèrent. L’audition repose principalement sur des cellules auditives appelées cellules ciliées. Le nombre de cellules auditives se nomme le capital auditif.

Et avec le temps et de mauvaises habitudes ce capital auditif va diminuer.

Alors que faire pour conserver notre audition ?





La pollution sonore





Dans un premier temps, le bruit est comme tout le monde le sait un facteur important de perte auditive. Un son trop fort comme un tir ou écouter de la musique au maximum dégrade notre audition. Pourtant les lésions cellulaires ne dépendent pas uniquement du volume sonore mais aussi de la durée d’exposition. Ainsi écouter de la musique au maximum quelques minutes est moins dangereux que de se rendre en boite de nuit une soirée entière.

Or malheureusement, la perte auditive est souvent irréversible. Lorsque les cellules cillées sont détruites, elles ne se renouvellent plus. C’est pour cela qu’il est important d’avoir les bons gestes pour conserver son capital auditif.

  • Eviter d’écouter avec des écouteurs ou casques au volume maximal
  • Faire régulièrement des pauses en zone de silence (toutes les 10 minutes en milieu très sonore)
  • Essayer de travailler dans un milieu calme et privilégier les bureaux pour une personne
  • Lorsque la situation l’exige, il est important de porter des protections auditives (tir, travaux, concerts, boites de nuit, musicien,….)
  • Offrez vous 1 heure de silence par jour



Ces petits conseils vous permettront de limiter les lésions auditives et de conserver au mieux votre capital auditif.

De plus, il existe des protections auditives sur mesure et spécifiques à chaque activité. Pour en savoir plus vous pouvez consulter notre page.



Comment nettoyer ses oreilles ?





D’autre part afin de préserver son audition, il convient d’avoir une bonne hygiène auriculaire.

Nos conduits auditifs produisent du cérumen. Cette substance séreuse a des propriétés hygiéniques. Lubrifiant naturel, le cérumen protège l’oreille des bactéries et corps étrangers qui veulent s’introduire dans le conduit auditif. Même si sa texture et couleur ont tendance à nous faire croire qu’il s’agit de quelque chose à devoir retirer, il s’agit de l’unique substance stérile élaborée par le corps humain. De plus le conduit auditif possède des muscles qui sortent lors de la mastication le cérumen en trop du conduit auditif.

Afin de conserver une bonne hygiène, il convient de ne retirer uniquement l’excès de cette cire auriculaire. Pour ce faire, l’usage de curette est à privilégier. Quand à l’utilisation de sprays, il est nécessaire de vérifier qu’il s’agit bien de sprays à lyse lorsque l’on souhaite retirer l’excédent de cérumen. La plus part des sprays vendus notamment en pharmacie ne sont pas prévus à cet effet.

Cependant, l’usage de cotons tiges est à éviter car il favorise les infections et la présence de bouchons. Pour en savoir plus sur les bouchons de cérumen et le nettoyage auriculaire vous pouvez consulter notre article.



L’eau un fléau pour nos oreilles





Véritable conducteur, l’eau peut transmettre les germes et bactéries. De ce fait, la présence d’eau dans les oreilles est un facteur important d’infections (notamment les otites). De plus, que ce soit en piscine ou à la mer, l’eau est chlorée ou salée ce qui favorise l’eczema et les irritations. La peau du conduit auditif devient plus fine et fragile et les germes s’installent plus facilement. Souvent bénignes ces infections ne génèrent uniquement des douleurs. Mais la répétition d’infections peut endommager les osselets de l’oreille et générer une perte auditive irréversible.

Afin de palier à ce facteur de perte auditive, il existe des bouchons anti-eau. Ces protections sont disponibles en standard ou en sur mesure, selon la fréquence d’utilisation.


Surveiller son audition





Le corps médical recommande de réaliser régulièrement des bilans auditifs. Le but étant de prévenir d’une future perte auditive. L’ARS (agence régionale de santé) explique qu’à partir de 65 ans nous avons 60% de chances d’être malentendant. Or les médecins ORL prescrivent  l’appareillage auditif à partir de 25 % de perte auditive afin d’obtenir un résultat optimisé. Car il a été constaté qu’un appareillage tardif limite les résultats prothétiques et l’adaptation. 

Nos audioprothésistes Meilleur Audio vous proposent de réaliser gratuitement un bilan auditif, pour prendre rendez-vous cliquez ici ou contactez nous au 01.87.37.49.94.

A bientôt,


Nous contacter

Vous avez une question sur notre offre d'appareils auditifs ou nos services ?
N'hésitez pas à nous écrire !

Quelle est votre demande ?