Partagez cet article :
FacebookEmailPrint

Les jeunes de plus en plus affectés par la surdité

La vieillesse n’est pas le seul facteur de surdité. De plus, on a tendance à associer la perte auditive aux personnes âgées. Mais les séniors ne sont pas les seuls touchés par une perte d’audition. En effet, déjà 56% des 15-17 ans et 49% des 18-24 ans affirment avoir déjà ressenti des acouphènes (troubles auditifs). En outre, chez les plus jeunes, ce phénomène est particulièrement lié à des expositions sonores trop élevées. Que ce soit lors d’un concert ou lors de l’écoute de musique, les adolescents ont tendance à oublier de protéger leurs oreilles. Bien que chez la plupart la sensation d’acouphènes disparaît spontanément après un repos de l’oreille, chez d’autres la gêne auditive persiste. Par ailleurs, selon une étude réalisée par l’Anses, le constat est inquiétant. Il en résulte que chez plus de 10% des jeunes de moins de 25 ans, les tests auditifs réalisés révèlent une déficience auditive.

Apparition d’une surdité de façon héréditaire

Aujourd’hui, nous constatons une nette augmentation du nombre de jeunes touchés par les problèmes d’auditions. De ce fait, on estime qu’environ un jeune sur cinq souffre d’une perte auditive. Par ailleurs, ce nombre est susceptible d’augmenter au vu des technologies à venir et du manque de prévention auditive. Alors les causes d’une perte auditive sont plus nombreuses qu’on ne le croit. En effet, une surdité peut apparaître de façon génétique et congénitale. Et ce facteur représente environ  35 à 55% des causes de la sénescence auditive. Alors, des changements d’ADN des gênes peuvent altérer le fonctionnement des cellules auditives de façon héréditaire. Bien souvent, le facteur héréditaire se traduit par une fragilisation des cellules auditives. Et une fois les cellules mortes, ces dernières ne se régénèrent pas.

Les traitements médicamenteux peuvent affecter l’audition

D’autre part, il existe plus de 250 substances médicamenteuses dites ototoxiques. En effet, la prise de certains médicaments peut provoquer de fortes lésions à l’oreille interne. Dans ce cas, il s’agit d’une destruction des cellules ciliées et l’atteinte est irréversible. Il peut également s’agir d’une perturbation de l’équilibre des liquides de l’oreille interne. Et d’autres signes peuvent apparaître tels que des acouphènes (sifflements), des nausées, des vertiges. Ainsi, la prise de médicaments peut faire partie des causes d’une surdité.

Un lien entre obésité et surdité ?

De manière générale, la surdité n’est pas totalement liée à un vieillissement auditif. En effet, une étude de l’Université de Columbia a détecté un lien entre perte auditive et obésité. Ainsi, la perte auditive affecte 15,16% des adolescents obèses contre 7,89% des adolescents non obèses. Aussi, les chercheurs ont constaté que les jeunes obèses étaient plus touchés par la surdité sur toutes les fréquences audibles par l’homme, comprises entre 20 et 20.000 Hertz (Hz). Néanmoins, ils ont remarqué que les basses fréquences, inférieures à 2000 Hz, étaient fortement touchées. Alors, 15% des jeunes touchés par une obésité présentant une surdité unilatérale. Et ce contre seulement 8% des adolescents de poids normal.

Les outils numériques utilisés par les jeunes

Ensuite, l’utilisation des outils numériques est en haute croissance. En effet, plus les technologies avancent et plus nous sommes attirés par les derniers outils sur le marché. Cependant, le manque de précaution chez les jeunes n’est pas moindre. Aussi, selon la durée d’exposition et la quantité de bruit, la surdité peut varier. Car entre les casques audio et les écouteurs, l’oreille peut vite être mise en danger. Sans oublier que de nos jours, les formats vidéos sont fortement apprécies par les utilisateurs. Et ce type d’usages ne rend pas forcément service à vos oreilles.

De plus, le bruit est un ennemi invisible et illusoire. Alors, l’observation des conséquences d’une exposition excessive au bruit n’est pas toujours immédiate.  Et les signaux de la fatigue auditive sont souvent faibles. Mais cela n’exclu pas la réalisation d’un bilan auditif.

Les écoles : un facteur de risque de perte auditive

Sans forcément s’en rendre compte, l’école peut s’avérer nuisible à l’audition des adolescents. Par exemple dans les salles de classe ou environ 30 élèves peuvent interagir entre eux et en même temps, le niveau sonore est jugé gênant. Alors nombre professeurs et élèves se plaignent quelques temps après de ne plus entendre nettement.

Aussi, la récréation regroupe jusqu’à parfois 300 élèves et n’aide pas à la préservation de l’audition.  Même le repas durant la cantine est une situation négligée. En effet, le niveau sonore monte parfois jusqu’à 90 dB. Et les professionnels le supportent deux à trois heures chaque jour. Alors il est conseillé de porter des protections auditives lorsque le niveau sonore est excessif.

Activités nocturnes

Véritablement, la cause principale de la déficience auditive reste le bruit. En effet,  l’utilisation trop abondante des casques et des écouteurs endommage l’audition. Mais ces appareils ne sont pas les seuls responsables. Lors d’un concert, d’une soirée dansante ou sur des lieux très bruyants comme les restaurants, vos oreilles sont exposées à des intensités sonores très élevées. Aussi, la surexposition à de la musique à un volume sonore trop élevé a des conséquences. De plus, certaines performances comme les concerts ou les festivals de musique sont de nos jours limités à environ 102 dB. Néanmoins, ce niveau sonore peut déjà porter atteinte à l’audition. Et le manque de précautions peut être fatal. Ainsi, il est conseillé de s’équiper de protections auditives dans ce type de situation.

Pathologies liées à l’audition

Il est possible que les problèmes d’audition soient d’origine médicale. C’est le cas de plusieurs infections ou pathologies qui peuvent endommager le nerf auditif ou le cerveau (rougeole, oreillons, méningite,…). Par conséquent, ces causes médicales peuvent entraîner une perte soudaine ou progressive de l’audition. Chez les jeunes, la pathologie la plus fréquente est l’otite c’est-à-dire une infection de l’oreille. En général, cette dernière se soigne assez rapidement, mais il arrive qu’une otite mal traitée entraîne des complications.

Bien que l’otospongiose touche plus de femmes que d’hommes, cette pathologie se déclare particulièrement dès l’âge de 20 ans. Elle se traduit par une perte progressive de l’audition, avec une atteinte souvent bilatérale. Il s’agit d’une maladie héréditaire qui se traduit par un durcissement de la platine de l’étrier.mér

Préventions auditives

Une étude révèle que 60% des pertes auditives qui apparaissent durant l’enfance peuvent être évitées. En effet, la plupart des jeunes ne pensent pas aux effets négatifs de certaines activités sur l’audition. Alors l’objectif est de protéger ses oreilles dans les situations où l’audition est mise à rude épreuve. Tout d’abord, lors de l’écoute de la musique dans les écouteurs ou un casque, ne dépassez pas 60% du volume maximal et limitez cette écoute à 1 heure par jours. Aussi, certains audioprothésistes recommandent des solutions de protections auditives durant différentes activités. Que ce soit pour les pianissimos, pour se baigner ou encore pour faire de la chasse, il est souvent nécessaire de protéger les oreilles des sons forts.

En ce qui concerne les oreille elles mêmes, il est important d’avoir une bonne hygiène auriculaire. En effet, le cérumen joue un rôle protecteur pour l’oreille car il empêche les poussières et les bactéries de pénétrer dans le conduit auditif. Cependant, une quantité trop élevée de cérumen dans l’oreille peut porter atteinte à l’audition. Il est donc nécessaire de visiter un ORL pour retirer un éventuel bouchon de cérumen. En parallèle à cela, surveiller sa santé est impératif. Alors il s’agit d’avoir une alimentation saine et de pratiquer du sport même en petite quantité. Enfin, il est évident qu’à tout âge, tester son audition régulièrement aide à la prévention auditive. Un audioprothésiste peut diagnostiquer avec précision une éventuelle déficience auditive. Alors il réalise des tests auditifs afin de diagnostiquer un audiogramme pathologique. Et, plusieurs traitements sont mis à disposition pour traiter les pertes auditives.

Chez Meilleur Audio vous bénéficiez d’un bilan auditif offert, pour prendre rendez-vous contactez nous au 01.87.37.49.94 ou via notre formulaire de contact.

Nous contacter

Vous avez une question sur notre offre d'appareils auditifs ou nos services ?
N'hésitez pas à nous écrire !

Quelle est votre demande ?

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.